Utilisation agricole de pesticides au Québec et les moyens de réduire leur usage

12 octobre 2022 – Louis Robert

Une stratégie de réduction de l’usage des pesticides doit être adaptée à la situation spécifique de chaque entreprise. Un portrait de l’usage actuel des produits doit d’abord être établi en termes d’indices de risque pour l’environnement (IRE) et la santé (IRS). L’objectif de réduction devrait viser les pesticides les plus à risques tels que définis par la règlementation du MELCC. Des progrès considérables ont déjà été réalisés concernant ces cinq matières actives, et leur usage sera très certainement réduit encore considérablement dans les années à venir : la cessation de leur utilisation, ou encore des stratégies alternatives ont déjà été éprouvées en pratique sur plusieurs fermes. Il ne s’agit que de diffuser l’information sur un plus grand nombre d’entreprises. Le cas du glyphosate représente un défi agronomique plus complexe. La méthode alternative « classique » au glyphosate, soit le contrôle mécanique des mauvaises herbes, comporte des risques réels de dégradation de la santé du sol.  La recherche nord-américaine offre déjà quelques pistes de solutions, et celles-ci devront recourir à des formes plus sophistiquées de pratiques déjà connues : rotation des cultures, cultures de couverture, profils de sol, dépistage. Étant donné le temps de réaction des populations de mauvaises herbes suite à une modification des pratiques culturales, qui peut s’étendre sur plusieurs cycles de rotation, les producteurs devront faire davantage confiance à ces résultats de recherche, plutôt qu’à des essais ponctuels et anecdotiques, pour les guider dans leur démarche de réduction de l’usage de pesticides et d’amélioration de la santé de leurs sols.   

LOUIS ROBERT, Agronome
Offre de services agronomiques en productions végétales, spécialité sols et grandes cultures

COMPÉTENCES
Possédant plus de trente (30) années d’expérience en transfert technologique et vulgarisation d’innovation en gestion des sols, pratiques culturales, fertilisation, rotation des cultures, gestion des engrais de ferme, cultures alternatives;

EXPÉRIENCE
Conseiller expert en grandes cultures, MAPAQ 2012-2022
Conseiller régional en grandes cultures, MAPAQ 1989-2012
Chargé de projet, entente auxiliaire CANADA/I.P.E. 1986-1988
Professeur (occasionnel ,a temps plein), ITA de Saint-Hyacinthe 1982-1984